Douche à l'italienne

Quelles sont les limites de la douche italienne ?

Ces dernières années, la salle de bain a connu une évolution impressionnante. Douche hammam/sauna, douche hydromassante ou douche italienne. Cette dernière séduit de plus en plus grâce à son design et à son côté pratique. Il faut cependant reconnaître que la douche italienne présente quelques inconvénients pour ne citer que son prix très onéreux et la complexité d’installation. Afin de vous aider dans votre choix, nous vous citons dans cet article les différents inconvénients d’une douche italienne.

Difficulté d’installation

Contrairement à une douche standard avec un receveur de douche extra plat ou surélevé, la mise en place d’une douche italienne est assez complexe. En effet, il faut prévoir d’importants travaux de maçonnerie. Il est par exemple nécessaire de casser le sol pour pouvoir encastrer le receveur de douche. L’étanchéité de cette douche de plain-pied doit être également étudiée rigoureusement afin de prévenir tout risque d’inondation dans la salle de bain. Par la suite, il faut penser aux différents revêtements que ce soit au niveau du mur ou du sol. Ce qui demande un travail de précision et une bonne expertise dans le domaine. Désormais, il est recommandé de confier le travail à un professionnel si vous souhaitez obtenir un résultat de douche italienne impeccable.

Le prix de la douche italienne

Le prix d’une douche italienne n’est pas un cadeau. Il va falloir prévoir un budget assez conséquent sans compter le prix de la main d’œuvre. En général, il faut compter entre 600 € et 2 500 € pour avoir une douche italienne chez soi. En ce qui concerne l’installation, elle prend en moyenne 4 à 8 jours voir plus selon la complexité du modèle choisit. Si on fait le compte, le montant des dépenses peut s’alourdir incroyablement. Il est toujours conseillé de demander un devis avant d’entamer les travaux afin d’éviter les mauvaises surprises.

Problème de dépannage ou de modification

S’il s’avère que l’installation ne s’est pas effectuée correctement, il faut casser. En effet, contrairement à une baignoire où vous avez une trappe en cas de dépannage, la douche italienne est une douche de plain-pied. Ce qui ne donne aucune possibilité d’accès sans effectuer de dégât important. Il va falloir penser à ce détail avant d’opter pour une douche italienne. En cas de fuite, de bouchon ou si vous devez modifier le système d’évacuation, le travail à réaliser sera significatif.

Risque important de glissade

On n’est jamais à l’abri d’une chute surtout pour les personnes âgées. Afin d’éviter ce genre de situation, il faut installer un carrelage antidérapant ou des carreaux avec des galets à relief irrégulier au-dessus du receveur de douche. A l’entrée et à la sortie, vous devez aussi prévoir des bandes antidérapantes sans parler du tapis antidérapant qui sera placé sur le sol de la salle de bain. Même si le prix d’un tapis n’est pas très cher, il faut penser aux contraintes. Vous devez par exemple sécher régulièrement le tapis afin de prévenir les moisissures.

Risque de dégât des eaux

La douche italienne est une douche de plain-pied avec un sol ultra plat. Ce qui augmente le risque de stagnation d’eau. Au moindre problème d’évacuation, la douche sera inondée et sera inutilisable. Afin d’éviter ce genre de contrainte, il faut toujours avoir l’habitude de nettoyer la bonde ainsi que le siphon. Ces derniers sont souvent bouchés par les cheveux ainsi que les débris de savon. De plus, vous devez aussi vérifier fréquemment le débit d’eau et effectuer les réglages nécessaires afin de prévenir des désagréments. Après quelques années d’utilisation, les joints qui se trouvent sous la paroi de douche peuvent également céder. Il va falloir effectuer tous ces contrôles pour assurer le confort de la douche italienne.

Difficulté d’entretien

Le travail à effectuer est plus contraignant par rapport à une simple cabine de douche. En effet, il faut effectuer un entretien régulier si on veut avoir une belle douche italienne pour des années. La raclette sera votre allié quotidien. Vous devez l’utiliser après chaque douche afin d’éviter les traces de calcaires. A part le carrelage et le receveur de douche, il faut également s’attaquer à la paroi de douche.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial